Mindnews: RGPD : les prestataires bloqueront-ils l’inventaire des éditeurs récalcitrants au framework de l’IAB ?

Mindnews: RGPD : les prestataires bloqueront-ils l’inventaire des éditeurs récalcitrants au framework de l’IAB ?

vendredi, juin 01, 2018

L’entrée en vigueur du RGPD n’a pas levé toutes les interrogations des acteurs de la publicité en ligne. Certains éditeurs se demandent si leurs prestataires bloqueront leurs inventaires s’ils ne rejoignent pas le framework de l’IAB, s’ils ne mettent pas en place une consent management platform (CMP) et s’ils se contentent d’une bannière pour recueillir le consentement. mind Media examine le vrai du faux et a interrogé une douzaine d’acteurs, dont Google, AppNexus, Smart, Teads, Adform et Criteo, sur leurs positions.

Depuis le 25 mai, à de rares exceptions près, le RGPD oblige les acteurs de la publicité en ligne à disposer du consentement univoque et éclairé des internautes préalablement à la collecte et au traitement de leurs données personnelles. L’IAB Tech Lab, déjà à l’origine des fichiers ads.txt pour lutter contre la fraude dans la publicité en ligne, s’est penché depuis plusieurs mois sur la question de la transmission de ce consentement, recueilli par les éditeurs, vers leurs partenaires technologiques, en imaginant un outil commun dédié.

LE MONDE INVOQUE L’INTÉRET LÉGITIME
A notre connaissance, le groupe Le Monde (Le Monde, L’Obs, Courrier International…) est pour l’instant le seul grand éditeur de contenus médias en France à mettre en avant le motif de “l’intérêt légitime”.  C’est en effet l’une des options offertes par l’article 6, alinéa F du RGPD aux acteurs qui collectent et traitent les données pour justifier l’absence de dispositif formel dédié pour recueillir le consentement des internautes.
Le groupe dirigé par Louis Dreyfus estime que cet intérêt légitime réside en la nécessité, “dans un contexte de mutation de l’offre médiatique en France et dans le monde, de pérenniser le niveau de revenus commerciaux nécessaires pour conserver son indépendance en tant qu’organe de presse, pour financer la production de contenus éditoriaux de qualité proposés à ses lecteurs, pour maintenir la gratuité de certains contenus sur ses sites et applications ou l’existence d’offres d’abonnement à tarif privilégié pour certaines catégories d’abonnés (étudiants, bibliothèques scolaires, etc.).”
mind Media reviendra plus particulièrement sur ce motif de l’intérêt légitime dans quelques jours dans un nouvel article.
Jean-Michel De Marchi

 Retrouvez l’intégralité de l’article sur mindnews.fr

Related News

We deliver scoop on the latest in ad tech! Get news, tips and thought leadership focused on programmatic, quality, mobile, video, gaming, innovative formats, ad serving, quality and more. Smart covers it all!

Uncategorized

Q&A With João Carvalho, Hands Mobile

Mobile now represents a significant part of digital media investments in Brazil. Smart AdServer has an innovative mobile advertising technology, which allows it to support companies that have successfully opted for a 100% mobile strategy. Hands, the leading mobile advertising company in Brazil, is one of them.

Read More
gdpr cmp
GDPR

GDPR: Get Your Mobile Apps Ready

Tips on getting mobile apps ready for GDPR, which goes into effect on May 25, 2018. Learn how GDPR will impact mobile advertising, what consent and the IAB Transparency & Consent Framework are, and how to download a CMP.

Read More